Projets pédagogiques avec demande de subvention auprès de la Direction des Patrimoines, de la Mémoire et des Archives (DPMA)du ministère des Armées -Commission Interministérielle de Coopération Pédagogique (CICP)

Projets pédagogiques avec demande de subvention auprès de la Direction des Patrimoines, de la Mémoire et des Archives (DPMA)du ministère des Armées -Commission Interministérielle de Coopération Pédagogique (CICP)

Dans le cadre du protocole interministériel renforçant les liens entre la jeunesse, la défense et la sécurité nationale, le ministère des Armées peut, sous certaines conditions, participer au financement de projets scolaires à caractère pédagogique avéré.

 

À cet effet, une commission interministérielle de coopération pédagogique (CICP) fonctionne sur le rythme de 4 réunions par an afin de soutenir financièrement des projets ou des voyages en lien avec la mémoire des conflits contemporains et/ou l’enseignement des valeurs citoyennes.

Par ailleurs, la direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) du ministère de la Défense lance auprès des établissements scolaires trois appels à projets pédagogiques pour l’année 2019 :

  • « L’engagement militaire de Charles de Gaulle »

  • « Paysages en guerre, paysages de guerre »

  • « Les reporters de guerre » (reconduite de l’appel à projets en cours)

Ces projets peuvent permettre la collaboration de plusieurs disciplines.

 

 

A. LES PROJETS PEDAGOGIQUES CICP
​​
TEXTES REGLEMENTAIRES
Les modalités de ce dispositif et les conditions de soutien sont précisées par les textes suivants :
  • la circulaire conjointe n°2017-018 du 9-2-2017 soutien du ministère de la Défense aux projets pédagogiques - Commission Interministérielle de Coopération Pédagogique (vous pouvez la consulter ici)
  • la circulaire rectorale Divet N°2019-124 (voir ci-dessous) précisant la gestion académique des dossiers.

 

 

 

LA NATURE DES PROJETS SOUTENUS

La CICP est attentive aux approches interdisciplinaires ainsi qu’aux démarches favorisant l’apprentissage de la citoyenneté et l’acquisition des principes qui fondent le « vivre ensemble ». Elle est particulièrement vigilante à l'objet du projet qui doit être en lien avec le programme enseigné aux élèves concernés.

Le projet contenu pédagogique doit présenter une triple cohérence :

•   cohérence académique : le projet doit correspondre aux priorités académiques ;

•   cohérence didactique : le projet doit s'inscrire dans la continuité des apprentissages de l'école élémentaire au cycle terminal des lycées. Il doit être adapté à l'âge du public scolaire ;

•   cohérence pédagogique : le thème du projet doit être en lien avec le programme d'enseignement de l'année scolaire. Son contenu doit s'articuler autour d'un thème clair et structuré. Pour les cycles 3 et 4, la cohérence du projet se définit également en lien avec le socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

 

QUELQUES RECOMMANDATIONS IMPORTANTES

  • Utilisation des ressources locales :

La CICP privilégie les projets qui valorisent des ressources locales. Il est conseillé de s'appuyer notamment sur les unités militaires locales, ainsi que les services éducatifs des musées locaux et les services pédagogiques des archives nationales.

D’appréciables ressources sont recensées sur le site « Chemins de mémoire » et la plateforme Educ@def.

  • Sorties pédagogiques :

Les projets de visite des lieux d'histoire et de mémoire doivent impérativement comprendre une préparation préalable en termes de connaissances et de comportement des élèves concernés, intéressés par groupe(s) de taille raisonnable avec un encadrement suffisant.

  • Financement global du projet :

A titre d'information, les subventions attribuées par la DMPA après avis de la CICP sont d'un montant moyen de 650 euros (800 euros en cas de déplacement d’un collège ou lycée hors du territoire national). Ce montant peut être majoré ou minoré selon la nature du projet pédagogique. Ce soutien financier intervient en complément d'autres financements (collectivités locales, coopérative scolaire, associations ou fondations...).

  • Valorisation du projet réalisé :

Les équipes éducatives sont invitées à faire réaliser une production concrète par les élèves, qui peut prendre des formes variées (compte-rendu de la découverte ou de l'approfondissement du lien armée-nation, ateliers d'écriture, mémoire, cahiers de voyage, site internet, exposition, film, pièce de théâtre, etc...).

  • Diversification des projets :

Les écoles et les établissements présentant des demandes de soutien à la CICP plusieurs années de suite sont encouragés à diversifier leurs projets.

Il est important de disposer de la description précise du rôle et des compétences travaillées par les élèves dans les projets. 

 

LES THEMATIQUES DES PROJETS

Les thématiques (cumulables) des projets sont identifiées dans trois catégories :

1°) L'éducation à la défense et à la citoyenneté

Depuis la loi n° 97-1019 du 28 octobre 1997, l'éducation à la défense fait partie des missions de l'éducation nationale. Elle figure dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture, notamment dans le cadre de la formation de la personne et du citoyen, et elle s'inscrit dans les programmes d'enseignement. Les projets soutenus permettent de rendre plus concret cet enseignement. Il convient d'ouvrir l'approche militaire de la défense aux différents aspects qu'elle recouvre, en particulier en matière de défense civile et militaire.

2°) L'histoire de la défense en lien avec le patrimoine des Armées

Les actions construites dans ce domaine participent au développement de la culture humaniste, scientifique et technologique des élèves. 

Le patrimoine militaire aussi riche que multiple (réseau des musées, monuments, fortifications, publications…) participe directement à la formation civique et morale favorisant la découverte par les élèves.

3°) L'histoire et la mémoire des conflits impliquant les forces armées françaises depuis 1870

Ces projets contribuent à éclairer la réflexion des élèves sur les valeurs républicaines défendues par le monde combattant. Ils peuvent également donner, dans le cadre de l'éducation à la défense, des éléments de compréhension sur la politique de défense de la France. Les témoignages, l’intervention d’un acteur des conflits étudiés, la visite d’un lieu de mémoire (en privilégiant les ressources situées à proximité), l’articulation du projet avec le programme commémoratif de l'année favoriseront la cohérence pédagogique.

 

AVIS DE L'AUTORITE ACADEMIQUE

L'autorité académique émet un avis circonstancié sur la qualité pédagogique du projet présenté. Seuls les dossiers revêtus de cet avis sont examinés par la commission.

Le directeur d'école ou le chef d'établissement communique par voie numérique le dossier de subvention dûment renseigné et complété au corps d'inspection dont relève l'enseignant porteur du projet :

  • pour les écoles élémentaires :

Le directeur d'école communique le dossier à l'inspecteur de l'éducation nationale chargé de la circonscription qui le transmettra sous couvert de l’IA-DASEN à la Divet ;

  • pour les établissements du 2nddegré :

Le chef d'établissement communique le dossier à la Divet qui le transmettra au corps d'inspection compétent (inspecteur de l'éducation nationale de lettres-histoire-géographie, inspecteur d'académie - inspecteur pédagogique régional d'histoire-géographie).

 

FORMULAIRE ET INFORMATIONS UTILES

Le formulaire de demande de subvention imposé par la DPMA est téléchargeable ici.

Des informations sont également disponibles :

- sur le site du ministère de la Défense par le chemin d’accès suivant : « Chemins de mémoire », tuile « Educ@def », rubrique « Bâtir un projet pédagogique » puis « Financements de projets pédagogiques » [accès direct à la page] et « Soutien de projets pédagogiques présentés par des établissements scolaires ».

- sur le site eduscol 

GESTION ADMINISTRATIVE DES DOSSIERS

La procédure de transmission à la DPMA administrée par la Division des établissements (Divet) est dématérialisée. L’envoi sera donc effectué par voie numérique à ce.education-defense-trinome@ac-grenoble.fr et l’original conservé par l’école ou l’établissement. 

A noter qu’aucun calendrier n’est établi, les dates n’étant connues qu’au fur et à mesure la programmation des CICP (à surveiller sur le site Chemins de mémoire ).

Dès lors, les équipes pédagogiques ou éducatives veilleront à communiquer leur dossier suffisamment tôtà la Divet en un seul fichier .pdf rassemblant tous les éléments du dossier (formulaire, RIB et éventuellement attestations).
En fonction de la date de la CICP choisie, laDivet devra accuser réception du dossier trois semaines avant cette date pour enregistrer le dossier et le proposer à l’avis académique obligatoire avant d’assurer l’envoi à la DPMA.
Les équipes veilleront à ce que le directeur d’école ou le chef d’établissement ait signé la page « engagement du demandeur ».
L’attention des enseignants est donc appelée sur l'importance de construire le dossier de subvention très en amont du lancement de l'action afin de prendre en considération un délai de retour de la notification de subvention nécessaire pour consolider le budget global du projet et notamment la participation des familles et d’éviter un report d’examen à la CICP suivante.

 

RESSOURCES

Des ressources utiles sont disponibles sur le site du ministère de la Défense « Chemins de mémoire » 

Frédéric Béraudon gestionnaire de la procédure à la Division des établissements est à votre disposition pour tout aide et soutien à la constitution des dossiers – tél. : 04 76 74 70 44 – frederic.beraudon@ac-grenoble.fr

Le trinôme académique peut être une instance utile de ressources et d'aide dans le montage des projets par :
- ses chargés de mission du service éducatif à contacter via l’adresse dédiée : ce.education-defense-trinome@ac-grenoble.fr

- ses relais du trinôme en bassin d’éducation et de formation (Consulter la liste "composition élargie du trinôme")

Les missions du trinôme

 

B. APPEL A PROJETS 2019

Dans le cadre du partenariat interministériel entre le ministère de l’éducation nationale, le ministère des armées ainsi que le ministère de l’agriculture et de la forêt, la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) du ministère des armées propose 3 appels à projets pédagogiques pour l’année scolaire 2019-2020 : 
 
- « L’engagement militaire de Charles de Gaulle »

 

- « Paysages en guerre, paysages de guerre »

- « Les reporters de guerre» (reconduite de l'appel à projet en cours)

Les actions pédagogiques des écoles, collèges, lycées, en réponse à ces appels à projets pourront, sous réserve de leur qualité, l’avis académique étant sur ce point déterminant, être subventionnés par la DPMA après avis favorable de la commission interministérielle de coopération pédagogique (CICP).

Cette commissionassocie des représentants de l’inspection générale de l’éducation nationale (IGEN), de la direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO), de la direction générale de l’enseignement et de la recherche (DGER) du ministère de l’agriculture et de l’alimentation ainsi que des représentations de la DPMA. 

Elle se réunira en octobre 2019, mars et juin 2020. 

Les plus beaux projets que nous recevrons pour la commission d’octobre 2019 pourront faire l’objet d’un film dans le cadre de l’action « Héritiers de mémoire» et d’une participation à une cérémonie nationale interministérielle de remise de trophées. 

 

Autres articles de cette rubrique :

Procédure pour solliciter la Commission Interministérielle de Coopération Pédagogique (CICP) afin d'obtenir un soutien financier
Procédure pour demander l'intervention d'un militaire en classe
Un dispositif pour développer l'engagement citoyen des élèves
Objectifs et modalités de mise-en-œuvre