Définition de la notion de Respecter autrui

Définition de la notion de Respecter autrui

Le travail sur le Respect, l’apprentissage du respect et la réflexion autour de la notion de Respect est totalement inscrit dans les programmes scolaires de l’école primaire à la terminale. Cette priorité de la culture commune est reconnue comme un des savoirs fondamentaux à acquérir durant la scolarité obligatoire, il se retrouve dans une des trois finalités de l’enseignement moral et civique – BOEN n°30 du 26 juillet 2018 « Respecter autrui, c’est respecter sa liberté, le considérer comme égal à soi en dignité, développer avec lui des relations de fraternité. C’est aussi respecter ses convictions philosophiques et religieuses, ce que permet la laïcité. » Il s’agit de construire chez les élèves une « conscience de la dignité et de l’intégrité de la personne humaine. »

 

Le sens du mot respect est multiforme il peut prendre une dimension admirative qui peut conduire à saluer des actes ou des personnes mais tout autant prendre une dimension autour de l’acceptation des différences, allant jusqu’à l’empathie, comme du savoir suivre et accepter les règles d’une société, d’un débat démocratique. Le respect peut ainsi se réduire à la civilité, la politesse. On retrouve là son sens d’« égard » ou « considération ». Il peut aller aussi vers la compréhension que le respect n’est pas la sympathie mais bien un vecteur du vivre en société qui permet de travailler, collaborer avec l’autre en apprenant de l’autre. Cette dimension s’impose par le sentiment et la valeur que l’on donne à la personne physique ou morale considérée. 

« Autrui » quant à lui, dérivé du latin « alter », est avant tout l’autre, celui qui n’est pas moi… mais il est mon semblable. Pour parler généralement c’est cet autre ou ces autres avec qui je vis, que je côtoie, que je rencontre, etc. Réfléchir et prendre conscience d’autrui c’est rencontrer et travailler sur l’altérité.

 

Pour aller plus loin :

 

Aborder Autrui en philosophie : Première question : Peut-on connaître autrui comme on se connaît soi-même ? Marion Boulnois

Aborder Autrui en philosophie : Deuxième question : Autrui peut-il être pour moi autre chose qu'un rival ? Marion Boulnois

« Autrui est mon semblable » : sens et valeur de cette expression, Irène Debost-Bachler

Faut-il respecter en autrui le semblable ou l’être différent ? Irène Debost-Bachler

 

A écouter également :

Les nouveaux chemins de la connaissance : Bac philo : au nom de quoi respecter autrui ? 1/2

Raphaël ENTHOVEN reçoit Aïda N'DIAYE, professeure de philosophie, qui commente : au nom de quoi respecter autrui ?

Autres articles de cette rubrique :

Pour aller plus loin. Faut-il respecter en autrui le semblable ou l’être différent ? Irène Debost-Bachler
Pour aller plus loin. Sens et valeur de cette expression, Irène Debost-Bachler
Raphaël ENTHOVEN reçoit Aïda N'DIAYE, professeure de philosophie, qui commente : au nom de quoi respecter autrui ?
Pour aller plus loin. Aborder Autrui en philosophie. Peut-on connaître autrui comme on se connaît soi-même ?
Pour aller plus loin. Aborder Autrui en philosophie. Autrui peut-il être pour moi autre chose qu'un rival ?
Définition de la notion de respect d'autrui